Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Ce double numéro vient sceller un certain nombre de changements importants pour Transcontinentales. Tout d’abord, la revue sera désormais publiée et diffusée uniquement en lignes sur le portail revues.org. Le passage en ligne va permettre de créer une nouvelle dynamique entre la rédaction, les auteurs et le public. Les auteurs ont désormais la possibilité de présenter des contributions comportant éventuellement de nombreuses cartes, illustrations, photos ou vidéos. Deux nouvelles rubriques ont été créées. focus a pour ambition de mettre en évidence un ouvrage sur le thème du numéro tout en présentant aussi le parcours de l’auteur ayant bénéficié du soutien d’un de nos 27 instituts français de recherche à l’étranger. Nous souhaitons également développer un mode plus interactif entre les auteurs d’articles et le public au sein d’un espace forum. Une rubrique horizon présentera les travaux de recherche (livres, revues, etc.) de collègues étrangers en relation avec un de nos instituts. Dans un contexte d’internationalisation des sciences sociales, la revue envisage également dans un avenir proche de permettre aux chercheurs français de publier dans Transcontinentales leurs articles en français, en anglais et éventuellement dans d’autres langues.

2Ce double numéro marque aussi un changement au sein de la rédaction de la revue. Tout d’abord, Michel Wieviorka, administrateur de la Fondation de la maison des sciences de l’homme, devient directeur de la publication en remplacement d’Alain d’Iribarne. Le comité de rédaction a connu également quelques changements. Nathalie Vaillant assure le secrétariat de rédaction. Par ailleurs, Dominique Fournier en charge de la rédaction depuis deux ans confie la poursuite de cette aventure éditoriale à Boris Petric.

3Ils ont assuré la transition et ont conjointement dirigé la direction de ce double numéro consacré au thème des migrations transnationales. Il est le fruit d’un colloque organisé par la Fondation maison des sciences de l’homme en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères au musée du quai Branly, le 4 janvier 2010. Ce double numéro donne un large éventail des études menées sur cette thématique dans l’univers français de la recherche et montre tout l’intérêt de proposer des thèmes transversaux sur une problématique contemporaine qui concerne la plupart des sociétés. L’intensification de la circulation des personnes se répercute sur l’ensemble des compartiments de la vie sociale. Ces changements amènent également les sciences sociales à renouveler le regard sur les phénomènes migratoires et sur un monde de plus en plus en mouvement, où les individus et les groupes développent des liens d’appartenance transnationaux de plus en plus complexes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Boris Petric, « Éditorial », Transcontinentales [En ligne], 8/9 | 2010, mis en ligne le 10 février 2011, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://transcontinentales.revues.org/202

Haut de page

Auteur

Boris Petric

Cnrs-Ehess Laios, chargé de mission à la Fmsh, bpetric@msh-paris.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page